5 SPORTS À PRATIQUER CET ÉTÉ !

Ca y est, les grandes vacances ont officiellement démarré ! Et comme je vous le disais dans mon précédent article, l’été c’est l’occasion de varier les plaisirs sportifs et de découvrir de nouvelles activités. 
Surtout quand les températures sont élevées comme c’est le cas actuellement. Si vous avez la chance d’être au bord de la mer ou près d’un point d’eau, préférez les sports aquatiques. Plus « safe » et tout aussi bénéfique pour notre corps.

Si vous n’avez pas d’idées, voici les 5 sports que je vous invite à découvrir/tester cet été !

1) Le wakeboard :


J’ai eu la chance de faire une session l’année dernière avec des amis expérimentés et j’ai beaucoup aimé. Un vrai sport de glisse (pour moi qui n’ai aucune expérience dans ce domaine), complet, sollicitant bon nombre de nos muscles : dos, épaules, bras, avant-bras, abdominaux, mais également fessiers, cuisses et mollets. Malgré une demande d’équipement complet, ce sport reste assez accessible si vous voulez découvrir rapidement les premières sensations de glisse. Le plus dur est de sortir de l’eau, mais une fois que vous avez compris comment vous redresser, on se prend vite au jeu. Et on ne s’arrête plus. 
Pour faire du wake, vous avez 2 possibilités : soit en étant tracté derrière un bateau (ce que j’ai eu la chance de faire), soit en étant tracté par un câble, qui suit un parcours défini. 
Pour ma part je n’ai testé que le wake derrière un bateau. Et j’ai adoré. Enfin… surtout après avoir compris comment sortir de l’eau !

Car effectivement au démarrage, on se prend quelques gamelles. Il faut se laisser faire, essayer de ne pas trop se crisper en tirant sur le câble et prendre son temps avant de vouloir se mettre debout.
Une fois qu’on a compris le placement de la planche sur l’eau, cela devient plus naturel et simple de glisser. (D’où l’intérêt de prendre un ou deux cours pour commencer et aborder cette activité en toute sécurité).
Lorsqu’on est plus à l’aise et debout sur nos deux jambes, on peut alors commencer à faire de petits virages le long de la vague (voire même quelques minis sauts), et c’est juste top !
Ce sport permet aussi de travailler votre coordination et surtout votre équilibre – muscles profonds bonjour ! – tout en profitant d’une météo estivale ! On aurait tort de s’en priver. Amateurs de sports de glisse et de sensations fortes, le wakeboard devrait vous plaire !


2) Le paddle :

LE sport aquatique tendance de ces dernières années et de loin mon chouchou ! En plus en plus d’être à la mode, c’est un sport accessible à tous et dont il est facile aujourd’hui de se procurer le matériel adéquat : un maillot de bain, une planche, une pagaie, et le tour est joué.
Le SUP (pour Stand Up Paddle) est un dérivé du surf, qui se pratique sur une planche plus longue et plus large. Le but étant de rester debout tout du long et d’avancer à l’aide d’une pagaie. Excellent pour travailler votre équilibre et votre agilité. Pour ma part, j’ai eu la chance de découvrir cette activité il y a 2 ans avec un cours d’initiation (sur le lac d’Annecy) et de connaître dès le début les bonnes bases et la position à adopter sur la planche. Selon moi, un cours d’initiation n’est pas une étape indispensable, mais comme toute nouvelle activité que l’on découvre, c’est toujours bon à prendre ! 
Le moniteur vous apprendra donc à bien vous positionner sur la planche, à vous lever, à ramer (et à bien placer la pagaie), à naviguer sur l’eau (faire des demi-tours, ralentir…).


Au départ, si vous ne vous sentez pas très à l’aise, vous pourrez démarrer en étant à genoux. Mais je peux vous garantir que cela vient très vite. Et au bout de quelques minutes, vous serez debout sur votre planche à profiter du paysage et de ces sensations de glisse.
 Encore une fois, c’est une bonne partie de votre corps qui sera sollicité, voire la quasi-totalité. On bosse en priorité le dos, les bras, les abdominaux (position d’équilibre oblige) et les cuisses. Selon moi, il s’agit du sport de glisse le plus accessible : bien moins compliqué que le surf ou le wake, pratiquable en famille (les enfants seront sur votre paddle équipés de brassard ou d’un gilet de sauvetage) et avec lequel vous pourrez vous évader et connaitre un sentiment (certain) de liberté : on se prend facilement au jeu de passer un après-midi en mer/sur lac à se balader tout en ayant l’impression de marcher sur l’eau. Attention néanmoins aux coups de soleil : il ne faut pas oublier la crème solaire et une casquette pour éviter l’insolation.


En résumé : si vous n’en avez jamais fait, c’est selon moi le sport aquatique à tester cet été. Une vraie séance de gainage tout en bronzant et en étant à l’air libre : le top du top !


3) La nage en eau libre
 :
Avec le boom du triathlon ces derniers mois, la nage en eau libre est également très en vogue. Encore plus accessible que le SUP, il vous suffira d’un maillot de bain, d’une paire de lunettes (à verres polarisés c’est mieux pour ne pas avoir le soleil dans les yeux), un bonnet si vous êtes sensibles des oreilles et que vous avez de longs cheveux et le tour est joué. 
La combinaison (si vous en avez une) est un plus qui accentuera votre flottaison dans l’eau. Mais lorsque l’eau est bonne et qu’il fait chaud, je vous encourage à nager sans, et mettre l’accent sur votre technique de nage. 

(Pour mes lecteurs triathlètes, sachez qu’en compèt. de triathlon, la combinaison est interdite lorsque la température dépasse les 22-24°, température définie en fonction des distances à parcourir et de l’organisation).

Si vous êtes amateurs de natation tout au long de l’année, cela vous permettra de changer de décor et de compter autre chose que les carreaux de la piscine. Comme le paddle, la nage en eau libre offre un réel sentiment de liberté. Mais attention toutefois à respecter quelques consignes de sécurité : dans la mesure du possible, nager dans des zones dédiées à la baignade. Si vous préférez vous éloigner un peu des côtes, éviter d’aller trop loin car d’une part, les bateaux et autres engins flottants sont prioritaires et d’autre part, contrairement à la natation en piscine, vous n’avez pas autant de repères que les bords du bassin par exemple. Nager en eau libre sera l’occasion de tester la respiration frontale, c’est-à-dire de respirer en relevant la tête devant soi (façon water-polo), afin de se repérer et se diriger plus facilement.

Enfin, essayez de partir nager à plusieurs. Même si la natation est un sport individuel, les séances groupées sont un bon moyen d’allier fun et progression ainsi qu’encouragement et sécurité !
Vous l’aurez donc compris, pas besoin d’être très équipé avec la nage en eau libre. Et en plus de travailler votre système cardio-vasculaire, la natation est efficace contre la cellulite, grâce à la résistance de l’eau qui intensifie le travail musculaire et améliore le retour veineux. On aurait tort de s’en priver !


4) L’aquabike :
Après avoir connu son heure de gloire il y a quelques années, l’aquabike reste toujours un sport tendance. En hiver comme en été. Mais je dois avouer quand été, lorsqu’on peut le pratiquer en piscine extérieure, c’est d’autant plus agréable !
Avec l’aquabike, on travaille tout comme la natation, le système cardio-vasculaire. Cela permet également de muscler les fessiers et les cuisses tout en bénéficiant de l’effet drainant de l’eau qui agit comme un massage palper-rouler. Par ailleurs pédaler dans l’eau, protège vos articulations, votre dos, tout en travaillant sa condition physique.
Le seul aspect contraignant, par rapport au paddle ou à la nage en eau libre, c’est qu’il vous faudra trouver des créneaux proches de votre lieu de vacances (ou de chez vous) et organiser la journée en fonction de ! Mais lorsqu’il fait vraiment chaud dehors, on est mieux à se dépenser dans une piscine que sur le bitume. Et c’est accessible à tous.
Préférez tout de même les cours en piscine pour un meilleur accompagnement et une ambiance plus stimulante, qu’en cabine, seul(e), sans personne pour vous encourager !

Crédit photo Waterform

5) Le surf :

Enfin le dernier sport aquatique que je vous conseille cet été ! Même si je n’ai pas encore eu la chance de tester cette discipline (j’en rêve et je ne désespère pas) j’avais envie de vous en parler. 
Malgré mon absence de pratique, je sais (pour en avoir discuté avec des amies) que c’est un sport hyper prenant, qui te libère l’esprit, mais qui demande certes, un minimum d’entraînement.

Pas de panique! Aujourd’hui de plus en plus de stages d’initiation sont proposés (notamment sur la côte ouest) en raison d’une démocratisation de ce sport. 
Quoi de mieux que de profiter de l’océan, du soleil et des vagues, tout en faisant du sport ?! Et avec lui, c’est l’intégralité de votre corps qui travaille. Les bras seront sollicités lorsque vous ramerez et que vous pousserez sur votre planche pour vous relever. Tout comme le paddle, la recherche de l’équilibre sur la planche vous permettra de travailler les muscles du dos et les abdominaux avec l’action de gainage. Enfin le fait de se tenir debout sur la planche musclera vos jambes. 
Mais contrairement à lui, il est (selon moi) indispensable de passer par la case cours/initiation avant de se lancer à l’assaut des vagues. 
Ce sport reste peut-être moins accessible que les 4 autres, car demande (toujours selon moi) un peu plus de condition physique. Mais je ne doute pas que le sentiment de fierté sera d’autant plus fort lorsque vous arriverez à surfer votre première vague !

Crédit photo Unsplash by Alex King

Voici donc quelques pratiques sportives pour bousculer votre routine sportive cet été, tout en évitant les coups de chaud. N’oubliez pas que l’important c’est de bouger, peu importe comment ! Et surtout en vacances, c’est l’occasion de prendre du plaisir tout en se dépensant !

Et vous, quel(s) sport(s) avez-vous envie de tester ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :