Du run & du fun ?

Aujourd’hui, courir pour courir ne suffit plus. Cela ne vous aura peut-être pas échappé tellement le nombre de « fun runs » ne cesse d’augmenter ces dernières années. Loin des codes historiques du running ces courses se disputent en équipe et avant tout pour se faire plaisir! Le Mud Day, la Color Run, la Bubble Day, la Frappadingue ou encore la Spartan Race pour ne citer que les plus connues… autant de courses pour autant de sensations fortes! Décryptage.

 
– Le concept
Courir et se faire asperger de poudres colorées, ramper dans la boue, passer dans des tunnels très étroits, sauter des haies faites de bois ou de paille, courir dans un nuage de bulles… il y en a pour tous les goûts. Ces courses sont aussi diverses et variées qu’elles connaissent un réel succès auprès des runners, mais pas que… En famille, entre collègues de boulot ou entre amis, l’objectif est toujours le même : faire du sport, tout en se faisant plaisir.
Ce concept nous vient tout droit de Grande Bretagne où la « Though Guy » (course fondatrice du mouvement des Mud Runs) rencontre un grand succès depuis 1987. Près de 10000 sportifs se retrouvent, en équipe, pour relever le défi de cette course présentée comme « plus difficile que le plus dur des entraînements militaires ». En plein cœur de la campagne anglaise, 15 km à parcourir et pas moins de 32 obstacles. Aux Etats-Unis mais également un peu partout dans le monde ces courses généralement plus faciles et abordables par tous sont également très populaires.

La team coupdepeigne en plein Mud Day!
La team coupdepeigne en plein Mud Day!

 
– L’explosion de ces courses dites « fun »
Le running étant LE sport à la mode de ces dernières années, avec près de 10 millions de pratiquants, occasionnels ou réguliers, il a fallu imaginer d’autres épreuves, diversifier la pratique tout en conservant la motivation première : se dépasser. Même si depuis 30 ans, la 1ère fun run made in France connaît toujours autant de succès, à savoir le Marathon du Médoc, l’explosion réelle de ces courses à thèmes date de 2010 et elles ne cessent de se multiplier aux quatre coins de l’Hexagone. Chaque année des petites nouvelles voient le jour. Si on se fie au calendrier du site jogging-plus, il y en aurait plus d’une centaine prévue en 2015. Et je pense que ce n’est que le début du phénomène. Mais pourquoi un tel engouement ?

 
– Une course collective
Courir un 10km, un semi ou même un marathon peut être perçu comme une épreuve individualiste, où chacun court pour soi. Certaines personnes de mon entourage me diront même que cela doit être ennuyeux de fouler 42 km sans voir autre chose que le bitume… Alors qu’ici pour ce genre de course, c’est l’esprit d’équipe qui est mis en avant. Groupes d’amis, de collègues de travail, on part à 4 ou à plus et on termine ensemble. On se déguise parfois, on s’entraide dans les épreuves à affronter et surtout on s’amuse. On propose aux participants de faire quelque chose de plus que courir, avec un aspect collectif. Pour autant, on sort de la masse mais de manière plus accessible qu’en faisant la Diagonale des fous! L’intérêt de ces courses est de créer une expérience sportive mais qui soit à la fois abordable par tous (peu ou non sportifs) et conviviale. Et ce qui est sûr c’est que ça fonctionne…

Color Run de Paris! Merci à Nivrae pour la photo!
Color Run de Paris! Merci à Nivrae pour la photo!

 
– Un nouveau marché
Beaucoup de marques sont devenues les sponsors de ces runs peu ordinaires. Sephora, Columbia, Deezer, Brooks ou encore Reebok! Toutes ces marques sont attirées par le profil atypique des coureurs venus participer. Plus de jeunes, plus de femmes et surtout moins de runners contrairement à des courses de type semi ou marathon! Et oui, ici le public visé est beaucoup plus large et ces funs runs ouvrent par ce biais un nouveau marché aux organisateurs… plus lucratif!

Si l’expérience vous tente, vous n’aurez que l’embarras du choix. Les prix sont variables du simple au double parfois, mais l’ambiance est souvent au rendez-vous.
Pour ma part, n’ayant pas encore eu la chance de participer à l’une de ces courses, je ne peux donner mon avis. J’ai malgré tout l’impression qu’ici le fun, la rigolade, l’aspect social priment sur l’aspect sportif, le désir de performance.

N’oubliez pas qu’avant de prendre le départ de ce genre de course, il faut veiller à bien se préparer et à avoir du bon matos…
A savoir, de bonnes baskets!

Et vous, quel est votre avis sur ces fun runs!?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :