I want to ride my bicycle

Il flotte comme un air de vacances! Peut-être parce que le mois de Juillet est déjà bien entamé et que nous avons connu une dernière semaine assez très chaude! Et bien moi, comme Freddy, tout ça me donne très envie de faire… du vélo! Mais pas du vélib ou une balade à vélo touristique dans Paris… (Quoi que ?)
Non, j’ai juste très envie de retrouver mon fidèle destrier et d’arpenter les petites routes tranquilles du sud de la France. Celles que je connais quasiment par cœur dans un rayon de 50km, pour les avoir empruntées maintes et maintes fois.
J’aimerais parfois pouvoir m’évader du train-train quotidien de Paris, de cette jungle urbaine. Pas toujours facile ceci dit, puisqu’il faudrait faire je dirais… 30 km pour avoir un peu de quiétude et ne pas se retrouver au milieu d’un capharnaüm de voitures et autres véhicules à moteur! Du vélo oui, à Paris, pas vraiment envie!
Car oui, il fut un temps où je faisais du vélo 2 à 3 fois par semaine! Outch! Tout cela me paraît bien loin… Aujourd’hui mon vélo est au chaud chez mes parents, dans la Drôme. A défaut d’en faire régulièrement, je profite chaque année de cette période pour retrouver mes sensations et re-découvrir la région!

sortie_velo

Il y a 15 jours, de retour dans le sud pour le week-end, j’ai pu faire une sortie, (heureusement pour moi, le vélo ça ne s’oublie pas!) et profiter des odeurs de lavandes, de pins et être bercée tout au long du parcours par le chant des cigales! Un réel sentiment de liberté, d’évasion. Je savoure ces courts instants qui me rappellent combien j’aime ma région.
Vous l’aurez donc compris, aujourd’hui j’ai envie de vous parler du vélo de route! En cette période du Tour de France, je trouve ça d’actualité.
Un sport complet, qui peut très bien s’ajouter à vos séances de natation et de course à pied, ou à toute autre séance de sport! Et qui pourra même vous donner envie de faire du triathlon! Enfin ça c’est encore une autre histoire!

 
Un sport ludique et tonique :
Le cyclisme ne comporte que très peu de contre-indications et peut être pratiqué à tout âge. C’est un très bon exercice pour le corps et un réel atout santé. Faire du vélo sollicite toutes les parties du corps mais plus spécifiquement les cuisses et mollets, et le 1er bénéficiaire reste le cœur. Ce sport permet de brûler de nombreuses calories et de tonifier le ventre lorsqu’il est pratiqué régulièrement. Enfin, tout comme la natation, il s’agit d’un sport doux, limitant les traumatismes musculaires et tendineux.

 
Le vélo de course :
Il se pratique sur routes goudronnées, lisses comportant un faible ou fort dénivelé. Les vélos de route possèdent généralement un cadre en aluminium ou en carbone, deux matériaux très légers ainsi que des roues étroites qui assurent une plus grande vitesse. Généralement, un vélo de course ne pèse pas plus de 10 kg pour assurer une vitesse très bien équilibrée. La position, sur ce type de vélos, est portée sur l’avant, de manière à garantir une meilleure pénétration dans l’air, ce qui, une fois encore, fait gagner de la vitesse.
La plupart des vélos de course est équipée de pédales automatiques (surtout sur des modèles haut de gamme) mais il en existe aussi avec pédales classiques.
Pour résumer, un bon vélo de course allie légèreté et aérodynamisme afin d’aller plus vite et de gagner (pour un niveau compétition) de précieuses secondes.

Mon vélo de la marque Cyfac qui m'a accompagnée sur de nombreux triathlons et qui 10 ans après fonctionne tjs aussi bien!
Mon vélo de la marque Cyfac qui m’a accompagnée sur de nombreux triathlons et qui 10 ans après fonctionne tjs aussi bien!

 
Le casque :
Qui dit vélo de course (peu importe la nature du vélo en fait) dit casque! Le casque est indispensable et je dirais même obligatoire. Et encore plus sur routes et longues distances. Le casque protège votre tête en cas de chute et d’éventuelles blessures graves. Il existe différentes sortes de casques (propres à chaque pratique) adaptées à tout budget. Vous pouvez compter entre 30 et 100€ pour un bon casque.
Lors de l’achat du casque il faut veiller à ce que ce dernier ne soit ni trop grand, ni trop petit. Il ne doit pas bouger sur votre tête, il doit donc être parfaitement ajusté à votre taille.
Pour avoir pratiqué le vélo durant plusieurs années, le casque n’est au final qu’un détail esthétique mais un détail très important pour votre sécurité! Un casque bien choisi, est confortable à porter et ne vous gênera pas lors de votre sortie.

 
Les chaussures de vélo :
Pour les chaussures, tout dépend de votre niveau. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, commencez votre pratique du vélo de route avec des pédales classiques, où vous-même porterez des chaussures de sport. Il peut aussi bien s’agir de pédales plates (comme sur n’importe quel vélo) ou de pédales plates avec cale-pieds. Les cale-pieds permettent de pédaler avec l’avant du pied, et d’empêcher celui-ci de bouger/glisser sur la pédale.
Si vous avez envie de progresser, il est intéressant de passer aux pédales automatiques. Elles fonctionnent avec une chaussure spéciale qui se « clipse » à la pédale. Le tout est d’avoir le coup de main (ou coup de pied devrais-je dire!!).
Si vous n’êtes pas encore pro en la matière et que vous préférez éviter les chutes (bêtes) à l’arrêt (je vous comprends) essayez chez vous, à l’abri des regards et des voitures. Vélo posé contre un mur ou calé contre un rebord, entraînez-vous à chausser/déchausser. Vous serez donc prêts à parcourir de nombreux kilomètres et avec des pédales automatiques, votre pédalage sera plus rentable et plus efficace.

 
Les vêtements et les accessoires :
Pour la partie vestimentaire, l’idéal est de porter des maillots en matière synthétique comme le polyester ou le polyamide, sans trop de coutures pour éviter les frottements. Tout le monde sait qu’une selle de vélo n’est pas toujours très confortable, il ne faut donc pas hésiter à porter un cycliste doté d’une peau de chamois à l’intérieur. (Jamais très agréable à porter au début, mais c’est comme tout, on s’habitue!) N’hésitez pas non plus à vous munir de gants à la fois pour éviter les ampoules et pour lutter contre le froid. Il ne faut pas oublier de vous munir d’un, voire deux bidons. Comme pour tous les autres sports, pensez à vous hydrater régulièrement et encore plus lorsqu’il fait beau et chaud. Les lunettes de soleil serviront à vous protéger les yeux du soleil mais aussi du vent et d’éventuels insectes que vous pourrez trouver sur votre passage. Enfin si vous partez seul, gardez votre smartphone avec vous et n’oubliez pas de prendre une trousse/un kit anti-crevaison. A savoir une chambre à air, une pompe (attachée à votre vélo) 3 démonte-pneus et un peu d’huile de coude!

Casque de vélo Decathlon 39€ - lunettes de soleil Decathlon  15€ - Chaussures de vélo Shimano.
Casque de vélo Decathlon 39€ – lunettes de soleil Decathlon 15€ – Chaussures de vélo Shimano.

Je pense qu’avec toutes ces informations vous êtes désormais prêts à parcourir de nombreux kilomètres à vélo.

Le seul inconvénient de ce sport est le budget. Un vélo de course (même le plus abordable) représente un certain coût, surtout si on y ajoute, le casque (INDISPENSABLE), les chaussures et la tenue.

Néanmoins, le cyclisme reste un sport (selon moi) à la fois ludique et complet physiquement. Dans quelques semaines, je vais retrouver les routes de Provence et je compte bien faire le plein de soleil, de cigales et des paysages magnifiques tout en m’aérant les poumons et l’esprit!!

N’oubliez pas : en vacances, je profite et je varie les plaisirs (sportifs)!!

3 comments on “I want to ride my bicycle”

  1. Ca donne envie de s’y mettre! A priori le cyclisme est un sport qui pourrait me plaire et me donner envie de me lancer, mais le budget me rebute un peu… Tu fais combien de bonnes lors de tes sorties dans le sud?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :