Improviser une séance training en 5min chrono!

Je viens de passer un week-end de folie avec des gens géniaux, au beau milieu de nulle part. Destination de rêve, vue sur l’Atlas, 31 personnes ultra motivées et une grosse ambiance… tout était réuni. Le retour fut difficile (oui j’ai le droit de me plaindre encore 2-3jours!!) : retrouver la grisaille, le froid parisien et remettre écharpe et bonnet… Enfin revenons à nos moutons. Car durant ce WE, j’ai quand même prolongé l’été avec des petits « ploufs » dans la piscine, en mode tongues et débardeur, munie de ma copine la crème solaire, j’ai apprécié chaque instant et j’ai même réussi à faire un peu de sport!Ce qui, je l’avoue, n’était pas gagné. Le programme n’était pas des plus sportifs (quoique la balade en quad ça compte ?), mais quand on veut, on peut! Oui tout est possible! Et même au beau milieu d’un gros WE de fête au fin fond du Maroc, on peut improviser une séance training, en 5 min chrono.

Let's go!!!
Let’s go!!!

 
– Comment procéder ?
– avoir un temps mort dans le week-end
– faire une annonce : « je vais faire un peu de sport, quelques exercices, des personnes partantes? »
– s’entourer de gens super motivés, heureux et curieux
– avoir un minimum d’affaires de sport… Enfin, pour les hommes, le short/maillot de bain a largement suffi! Et pour d’autres, le manque d’affaires de sport ne les a pas arrêtés…
– trouver un coin d’herbe tranquille avec vue (sur l’Atlas), la piscine et le soleil en arrière plan!
– se munir d’une serviette et d’une bouteille d’eau
– se munir de son téléphone et lancez l’application Freeletics
– enfin, lancer la playlist avec du bon son

Tout est réuni! Alors c’est parti.

Situps pour tout le monde!
Situps pour tout le monde!

 
– La séance :
Le but n’est pas non plus de faire n’importe quoi.
Tout le monde n’a pas les mêmes capacités, ni le même niveau d’entrainement, donc on s’adapte!! Et comme une grosse soirée nous attendait après, le but n’était pas de mettre K.O tout le monde.
On commence toujours par un petit échauffement, histoire de mettre en route la machine, faire bouger nos articulations et faire monter doucement la fréquence cardiaque.
Après ça on lance l’application Freeletics, et on cherche le WOD (Workout Of the Day) adapté. Vu qu’il n’y en avait pas vraiment pour niveau débutant et plus, j’ai légèrement modifié la séance.
On part sur des mouvements facilement réalisables par tous, et on ajoute une petite pointe de difficulté.
Pour nous, c’était les burpees. Et c’est déjà pas mal. Suivi de squats et situps. J’ai augmenté le nombre au fur et à mesure. Nous sommes partis sur des répétitions de 10 puis 20 puis 30, pour redescendre à 20 puis 10. Et une minute de gainage pour finir pour tout le monde, suivi de quelques étirements, et d’une bonne hydratation.

En mode "Burpees".
En mode « Burpees ».

 
– Résultat :
Tout le monde est allé au bout de la séance avec quelques adaptations pour certains, en fonction de leur pratique sportive!
Certains m’ont un peu maudite le lendemain pour les courbatures. Bien qu’au fond d’eux mêmes, je sais qu’ils étaient contents de s’être dépassés, d’avoir faire un peu d’exercices dans un cadre pareil et de s’être dépensés avant le festin!

Preuve par 3 que faire du sport, peu importe le lieu où nous nous trouvons, peu importe le programme du WE, peu importe le niveau des gens, on peut se faire mal plaisir et s’entraîner dans la joie et la bonne humeur!
Merci à mes 5 coachés qui m’ont accompagnée durant ce moment, et qui, j’en suis sûre n’ont qu’une envie, recommencer.

Une seule chose à retenir : quand on veut, on peut!

Belle journée à tous!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :