Les 10 règles de bonne conduite en piscine!

Nageuses/nageurs, amateurs d’eau chlorée, il n’est pas rare de devoir pester en plein milieu de sa ligne d’eau pour telles ou telles raisons! Moi la première. De la personne qui fait ses longueurs à l’envers, à Mr MUSCLE qui pense qu’une femme ne peut pas avancer plus vite que lui… Oui il n’est pas toujours simple de nager dans des piscines bondées aux heures de pointe (entre midi et 14h. et le soir après le travail) et d’effectuer ainsi des longueurs comme bon nous semble. Si tout le monde pouvait aller nager à 10h ou à 14h, ça se saurait. Cependant, sachez qu’il existe quelques règles « de bonne conduite » à suivre lorsque l’on se retrouve en peloton, entassé dans les lignes d’eau. Elles pourront vous servir pour en informer celles et ceux qui se croient seuls au monde! Les voici :

– tenir sa droite.
Il y a un sens de nage. Eh oui comme pour la conduite, on nage à droite de la ligne, en la collant au maximum. Inutile donc de prendre ses aises et de commencer à nager à gauche.

IMG_20150519_122557

– doubler par la gauche.
Car oui, si on nage à droite de la ligne, pour doubler c’est à gauche. On suit la grosse ligne noire au sol et on se met au milieu pour doubler le nageur devant vous. A condition qu’il n’y ait personne en face, alors oui, uniquement dans ce cas, on peut se déporter sur la gauche. Mais il faut souvent faire attention, car on ne voit pas toujours très loin ou suffisamment bien et un autre nageur peut arriver en face. Et là c’est le drame…

– se mettre sur les côtés en bout de ligne.
Lorsque votre longueur est terminée, on se met de préférence à droite, sur le côté, pour que les autres nageurs effectuent leur culbute (= virage). On évite ainsi quelques petits incidents comme des coups de pied ou des bras en pleine tête voire même quelques insultes.

– regarder avant de plonger ou de démarrer.
Il faut également éviter de partir au moment où un autre nageur s’apprête à réaliser son virage. Oui je sais, cela peut paraître « bête comme chou », mais j’ai eu affaire à ce genre d’individus des dizaines de fois. « Oh la demoiselle est encore loin, j’ai le temps de partir sur ma longueur. » Oui sauf que très souvent ce n’est pas le cas et j’en suis déjà à ma culbute que la personne n’a pas fait 3 mouvements de bras… Donc s’il vous plait, laissez les nageurs faire leur virage tranquillement, vous aurez bien assez de temps pour vous élancer dans la ligne.

IMG_20150604_11541

– nager en dos.
Souvent pratiqué, le dos crawlé est aussi sujet à quelques accrochages. Tout comme la règle n°1, on nage à droite et on colle au maximum la ligne d’eau pour éviter de se déporter au milieu. D’autant que celle-ci vous aide à nager bien droit et elle vous avertit de l’approche du mur (si jamais il n’y a pas les lignes de virage/de drapeaux en l’air) grâce aux couleurs des bouées dont elle est composée. La ligne est un excellent guide pour vos longueurs en dos.

– s’entraîner sans distinction de sexes.
Messieurs, je m’adresse à vous! Je sais que la fierté masculine peut en prendre un coup parfois, mais s’il vous plaît, laisser les filles vous doubler sans vous vexer. N’accélérez pas sous prétexte que c’est un petit bout de femme qui vous dépasse. Comme dans n’importe quelle discipline, chacun son niveau!

– avancer par niveaux (un tant soit peu).
En parlant de niveaux, c’est toujours bien d’analyser rapidement les nages/niveaux par ligne d’eau. Si vous ne nagez qu’en brasse, alors ne foncez pas dans les lignes d’eau où les nageurs se regroupent et ne nagent qu’en crawl. Vous risqueriez de prendre des coups et d’en énerver plus d’un.

– en brasse.
Lorsque vous êtes doublé, n’écartez pas davantage vos jambes au risque de donner un violent coup de pied à la personne qui vous double. Je suis doublée, je ralentis et je me range au maximum sur la droite.

– en papillon.
Et pour les papillonneurs, si la ligne est vraiment surchargée, on s’abstient. Oui je sais lorsque l’on ne s’entraîne pas en club, que l’on se retrouve à nager aux horaires les plus prisés, forcément il y a frustration. Tentez l’éducatif, ça sera moins violent pour tout le monde.

– en groupe.
Enfin, the last but not the least : nous ne sommes pas seuls. A moins d’aller nager « aux heures creuses », nager en piscine, près de Paulette, Hervé et Martin, n’est pas toujours la meilleure façon de s’entraîner. Mais quand il n’y a pas le choix, mieux vaut ne pas faire de vagues!

Nager ensemble en ligne d’eau requiert un minimum de savoir vivre et de discipline. Je sais que tout le monde n’a pas appris la natation en club, ni à co-nager avec d’autres nageurs, mais c’est comme tout, ça s’apprend! Pour que nos sessions piscine ne deviennent pas un cauchemar, notamment à l’approche de l’hiver, n’hésitez pas à informer vos co-équipiers de ligne d’eau…
Afin que chacun puisse se sentir comme un poisson dans l’eau!

Peut-être vous êtes vous retrouvé dans cet article!? Situation déjà vécue? Partagez!!

Belle journée à tous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :