Pourquoi pas vous ?

Je suis sûre que dans votre entourage, plusieurs de vos amis courent! Enfin « RUN », pardon! Qui n’a pas au moins 1 ou 2 amis « runneurs »? Qui n’a pas tenté récemment de se mettre (d’essayer au moins 1 fois) à la course à pied ?
Avec cet effet mode (boule de neige) qui « contamine » – dans le bon sens du terme – de plus en plus de personnes, pourquoi n’essayerez-vous pas, à votre tour, de goûter aux joies de la course à pied ? Si beaucoup d’entre nous y sont arrivés, pourquoi pas vous ?
Alors si vous êtes motivé(e) et intéressé(e) pour tenter l’expérience, voici 10 astuces qui pourraient vous être utiles :

 
– avoir une paire de chaussures adaptée :
si un jour vous vous décidez à sauter le pas, il est plus qu’important d’avoir les bonnes chaussures. Et non, pour vos premières tentatives, inutile d’aller acheter la dernière paire Nike, Adidas ou Mizuno à un prix exorbitant. Si vous n’avez pas de chaussures de running, filez chez Decathlon et testez la gamme Kalenji (sans vouloir faire de pub, question rapport qualité/prix, ils sont les mieux placés selon moi) ou dans un autre magasin de sport/running plutôt spécialisé (mais les prix risquent d’être plus élevés) et là, demandez conseils à un vendeur. Expliquez lui votre démarche, votre envie. N’oubliez pas qu’il faut généralement prendre une demi voire une pointure au-dessus de votre pointure habituelle, et prenez une paire adaptée à tous types de parcours (bitume, chemin, gravier…). Pour débuter, soyez polyvalent.

Pas besoin d'investir bcp d'argent. Cependant il est important d'avoir une paire de chaussures adaptée, même pour un 1er run!
Pas besoin d’investir bcp d’argent. Cependant il est important d’avoir une paire de chaussures adaptée, même pour un 1er run!

 
– préparer sa tenue :
pour vos tout premiers footings, pour ma part, je ne trouve pas nécessaire d’investir dans du matériel sophistiqué, surtout si vous n’accrochez pas et que 2 semaines plus tard, vous décidez que l’aquagym vous correspond davantage. Ceci dit, si vous insistez pour avoir le minimum dès vos débuts, il existe de bons vêtements de running à prix très raisonnables. (Gamme Kalenji toujours chez Decathlon.) Par contre, pour nous mesdames/mesdemoiselles, interdiction de négliger notre poitrine. La brassière est INDISPENSABLE, et même pour les petites poitrines.
 
– ne pas partir tête baissée pour votre 1er run :
ça y est vous êtes prêt(e), déterminé(e) et vous avez très envie de vous lancer! Parfait. Mais cela ne se fait pas au hasard des rues et autres sentiers forestiers. Tentez d’établir un parcours près de chez vous qui, à pied (en marchant), dure environ 30 min. Choisissez le parcours qui vous aidera le plus. Evitez les parcs où le tour ne dépasse pas le kilomètre car à force de tourner en rond vous risquez de vite vous ennuyer, ce qui serait dommage pour une première. Commencez doucement, tranquillement, sans partir à vive allure! Si au bout de 5 min vous vous sentez déjà essoufflé, marchez. Alternez la marche et la course. Pour un premier footing, 20 min suffiront. Ecoutez-vous!

Pour votre premier run, repérez le parcours!
Pour votre premier run, repérez le parcours!

 
– se chronométrer :
NON PAS pour connaître votre allure au kilomètre (d’ailleurs inutile d’investir dans une montre GPS dès le début) ou pour savoir le nombre de kilomètres parcourus, mais tout simplement pour connaître le nombre de minutes courues! Si cela fait 10 min et que vous sentez que ça tire un peu, marchez. Si vous voulez courir avec votre smartphone et une application quelconque, allez-y. Mais sachez que courir avec un téléphone n’est pas toujours très agréable et cela peut s’avérer encombrant. A vous de juger.
 
– courir à plusieurs (de même niveau) :
à moins que vous ne préfériez démarrer seul(e), à votre rythme, sinon essayez, pour ce premier run, de vous motiver à plusieurs MAIS de même niveau. Lorsqu’il commence à faire nuit (comme actuellement) ou froid, il est plus facile de mettre le nez dehors lorsqu’on sait que des personnes nous attendent. Vous pourrez ainsi vous entraider, vous soutenir et pourquoi pas, discuter!!
 
– avoir confiance en soi :
c’est le début, alors oui c’est dur, oui vous serez essoufflé, vous aurez probablement un peu mal partout les jours suivants, mais ce n’est que temporaire. La progression se fera assez rapidement, et si vous insistez, vous pourrez courir plusieurs kilomètres d’affilée très rapidement. Si vous avez l’envie, si vous souhaitez progresser, il n’y a aucune raison pour que vous n’y parveniez pas. Ayez confiance en vous et en votre force.
 
– rester motivé :
la motivation est une arme essentielle pour vos débuts. (et dans la durée aussi!) Bien sûr, vous connaitrez des jours sans, des jours où vous aurez envie de baisser les bras, où vous n’aurez pas envie de mettre le pied dehors… « NO PAIN NO GAIN » = « Pas de résultats sans effort»! Tout le monde connaît une baisse de motivation, mais si dans un coin de votre tête, il vous reste une once de motivation, saisissez-là! Le plus dur c’est de se lancer, mais une fois dehors, une fois que les jambes foulent le bitume, ou encore mieux, un sentier avec vue, vous ne regretterez pas d’avoir enfilé les baskets! Soyez votre propre motivation!!!
 
– définir plusieurs étapes :
avec plaisir, motivation et envie bien évidemment, vous devriez rapidement progresser. Si la 1ère sortie ne s’avère pas trop laborieuse et que cela vous donne envie de continuer, il faudra se fixer des paliers pour y aller progressivement, sans brûler les étapes. Cela ne sert à rien d’augmenter la durée de vos sorties si vous ne vous sentez pas encore complètement à l’aise. Chaque chose en son temps. Essayez surtout d’être régulier(e)!
 
– courir en musique :
cela peut s’avérer très motivant, voire même boostant. Une musique avec du rythme vous aidera à avoir/trouver votre rythme et à rompre l’ennui tout simplement. Personnellement, certaines musiques sont de véritables coups de fouet qui me permettent (parfois) d’accélérer ou simplement de me reconcentrer sur ma course. (Retrouvez mon top 5 des musiques qui me boostent lorsque je cours.) Je suis sûre que vous avez tous quelques musiques préférées qui feront très bien l’affaire! Côté pratique, choisissez un petit lecteur MP3 (je cours avec un ipod shuffle, tout petit, tout mignon, et qui ne me dérange pas quand je cours) ou si vous y tenez, votre téléphone. Vous pourrez profiter des applications musicales telles Spotify ou Deezer. Enfin, n’hésitez pas à ajouter à votre playlist les musiques qui vous « parlent », qui vous motiveront, qui auront du rythme. J’aime beaucoup la musique classique ou dite « détente », mais ce n’est pas vraiment motivant pour courir.

Un peu de musique et une paire de chaussures adaptée : ARE YOU READY?
Un peu de musique et une paire de chaussures adaptée : ARE YOU READY?

 
– faire preuve de patience :
au départ, courir peut s’avérer ennuyeux, lassant, sans intérêt…Je ne vais pas vous mentir. Pourquoi courir me direz-vous ? Moi-même je n’ai pas toujours aimé courir, j’ai mis plusieurs années avant de devenir une adepte de la course, à mon niveau. Longtemps ce fut ma bête noire, la discipline (lorsque je faisais du triathlon) que je n’aimais pas et dans laquelle je n’étais pas à l’aise. Mais à force de persévérance, et peut-être aussi en grandissant, la course à pied est devenu ma bouffée d’oxygène, un moment où je m’évade, me défoule, un moment où je me retrouve. Courir est un sport que l’on apprend à aimer au fur et à mesure qu’on le pratique. Soyez patient, et laissez vous du temps avant d’abandonner!

Vous avez désormais toutes les astuces pour vous lancer!
Persévérer, croyez en vous et en vos baskets, elles vous amèneront là où vous ne pensiez pas arriver un jour.

ALORS, « POURQUOI PAS VOUS ? »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :